Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Art et Bible - Page 5

  • Joseph Veille

    Therouanne 13 marseille2.jpg

  • L'AGNEAU DE L'APOCALYPSE

     LE CONTEXTE BIBLIQUE

    Agneau et brebis du pasteur

    L'agneau est l'un des animaux qui revient le plus souvent dans le Nouveau Testament. On retrouve quatre emplois du mot amnos, toujours pour désigner le Christ, et 30 du mot amion. Des 30 emplois du mot arnion, 29 se retrouvent dans l'Apocalypse et, à 28 reprises, l'agneau désigne le Messie.

    Dieu est le pasteur de son peuple, Jésus est le Bon pasteur dès les 1ers siècles le Bon Pasteur est un signe de salut

    250px-Good_shepherd_01_small.jpgFresques catacombes, il garde le troupeau, le nourrit et le guide

    C’est une iconographie antique inspirée par Hermès porteur de brebis ou de veau pour conjurer la peste  hermes criophore.JPG

     







    Jean Baptiste attend l’agneau de Dieu, mais lui n’est pas le bon pasteur, 12  JB  mouton Geertgen tot Sint Jans, 1490-95..jpgl’agneau qu’il attend  renvoie au sacrifice selon le texte d’Isaïe « Il n’ouvre pas la bouche : comme un agneau conduit à l’abattoir, comme une brebis muette devant les tondeurs, il n’ouvre pas la bouche » (Chant du Serviteur souffrant, Isaïe 53,7)  

     

            

    Geertgen  1490 Berlin

     


     L’agneau du sacrifice

    Le sacrifice d’animaux et d’agneau est une tradition hébraïque mais cela est vrai pour tous les peuples antiques

     

    Ce sacrifice est fondé bibliquement sur des sacrifices d’origine : animal égorgé et brûlé, offert par Abel, puis par Noé, des images de l’Alliance

    sacrifice Noe Michelange.jpg 

    Noé par Michel Ange





     Jésus inaugure la fin du sacrifice mais en le réalisant une fois pour toutes, le sacrifice parfait et définitif selon la  Lettre aux Hébreux  

    akg_338069.jpgIn "Bible de Foreffe",  vers 115. British Library.
    La Crucifixion et le Sacrifice. Incipit de l'Evangile selon Saint Luc. Christ sur la croix et sacrifice d'un agneau comme il est dit dans l'Ancien Testament, avec David et Saint Luc de chaque côté.





    Cependant l’occident garde la représentation sacrificielle de la mort de Jésus, pour les catholiques lors de la célébration de l’Eucharistie, et pour le protestants luthériens lors de la prédication de la Parole de Dieu     messe_1st gregoire.jpg



    Messe de St Grégoire miracle où le pape voit le Christ des outrages : offrande du sacrifice du Christ

     

    Luther-Predigt-LC-WB.jpg

    Prédication de Luther : action de grâce du sacrifice du Christ, sauveur par son sang  


    La dimension sacrificielle est étendue sur d’autre scènes de la vie de Jésus et notamment sur  la nativité

    09-zurbaran-la-nativite.jpgindirectement  Jésus agneau du sacrifice chez  Zurbaran,










    agnus_dei_bas.JPGdirectement avec cette adoration des rois église de Féricy












               

    Agneau de l’Apocalypse   

     

     L’apocalypse inverse la symbolique de l’agneau qui devient l’agneau vainqueur à la force guerrière des sept cornes (Ap 5,6). L’agneau revêt alors des attributs du trône, de la puissance et de la royauté. Ce symbole de douceur devient soudainement le symbole d’un pouvoir subversif très différent des rois de la terre. L’agneau sacrifié devient l’agneau glorieux, vainqueur de la mort et du mal. Le Christ-agneau qui n'ouvrait pas la bouche  se met en colère (Ap 6,16-17) devient  un vainqueur qui associe ses fidèles à sa victoire (Ap 17,14). Ces images insolites visent à soutenir les chrétiens opprimés qui ne voient plus d'issue à leur épreuve.

     
     

    Agneau-à-labattoir-Arcabas.jpg

    Arcabas

     un vrai agneau entravé, ligaturé comme Isaac, 2 yeux pour 7 mais pas de corne, il est  bleu comme le ciel devant le trône divin ,  couleur or , la croix est celle de  la mort mais aussi de la victoire sur la mort , il est dans une boite rouge : l’arche d’alliance, c’est  l’agneau de la Nouvelle Alliance

     

    Apocalypse 5

    1. Puis je vis dans la main droite de celui qui était assis sur le trône un livre écrit en dedans et en dehors, scellé de sept sceaux.
    2. Et je vis un ange puissant, qui criait d'une voix forte : Qui est digne d'ouvrir le livre, et d'en rompre les sceaux ?
    3. Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder.
     ….6. Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.
    7. Il vint, et il prit le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône.
    8. Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints.
    …11. Je regardai, et j'entendis la voix de beaucoup d'anges autour du trône et des êtres vivants et des vieillards, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers.
    12. Ils disaient d'une voix forte : L'agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange.
    13. Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s'y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l'agneau, soient la louange, l'honneur, la gloire, et la force, aux siècles des siècles !
    14. Et les quatre êtres vivants disaient : Amen ! Et les vieillards se prosternèrent et adorèrent.

     

    On appelle Beatus des parchemins écrits et peints  des Xe siècle et XIe siècle,  où sont copiés l'Apocalypse de Jean et les Commentaires  de Beatus de Liébana, moine espagnol de San Martín de Turieno,   (Cantabrie), mort en 798,  , 

      IMG_8074.JPG

    Beatus dit de Madrid en fait Beatus de San Millán.  Xe siècle. Madrid. Biblioteca Nacional. Ms. Vit. 14.1.

     

            Coupole imaginaire, ciel circulaire 24 étoiles , agneau pierre angulaire  les anges se penchent vers nous ,  nous invitent à entrer

            Ensemble sombre où seuls les personnages apportent lumière

            Centre médaillon rouge ou bleu, agneau pascal, victorieux avec croix de victoire, coffret rappelle arche d’alliance, mais aussi tabernacle

            Les 4 vivants sont ceux de la vision d’Ezéchiel,  ils seront plus tard attribués aux évangélistes (homme-Matthieu, lion-Marc, taureau-Luc et aigle-Jean)vec leurs faces, leurs 6 ailes constellées d’yeux ; ils sont sur des roues qui avancent ou reculent, ils sont placés aux 4 points cardinaux

    Les 24 vieillards n’ont pas assez place, ils sont réduits à 3 pour chaque vivant : un se prosterne, un encense et l’autre joue cithare

    En haut entre les séraphins, le trône dressé dans le ciel : le Fils de l’Homme assis et tenant Ecritures, livre scellé des 7 sceaux

    C’est une vraie célébration liturgique
     angers_agneau.jpg

          L’Apocalypse Angers

            Tenture de 50 m², 140 m de long, 4 m de haut mais 2 registres de scènes, 84 scènes dont 78 subsistent, chaque scène mesure 1,5 x 2,5 m

    Commande de Louis 1er d’Anjou, 1339-1384 Hennequin de Bruges fait les cartons, tissage à Paris , réalisation entre 1373 et 1383

     

    Simplicité et raideur du ciel-trône, l’agneau est égorgé, bien sanglant, les 4 vivants et les 24 vieillards  l’entourent mais chacun dans sa loge, à gauche Jean qui voit la scène


    La toussaint 

    Apocalypse 14

    1. Je regardai, et voici, l'agneau se tenait sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts.
    2. Et j'entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d'un grand tonnerre ; et la voix que j'entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes.
    3. Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n'est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.
     

     

    La foule des élus entoure l’agneau que l’on retrouve avec les 4 vivants et les vieillards. Les bandes de couleurs différentes créent une hiérarchie, mais la composition centrée sur l’agneau donne une vision plus égalitaire.

     

    IMG_8079.JPG

     

    beatus morgan.jpg

    Beatus Madrid  et Beatus St Sever  

     

    Un cantique nouveau en l’honneur de l’Agneau   manuscrit Escorial en fait Beatus de San Millán.. Real Biblioteca de San Lorenzo. Ms. & II. 5. 225 x 355 mm. 151 feuillets. 52 enluminures.

     IMG_8082.JPG

            Le mont Sion , il est comme des arcs emboîtés et couverts d’arbres et palmes, c’est le lieu où habitent les élus

            Au dessus quelques uns des 144 000 élus, aux yeux bien ouverts car vivants, ils sont jeunes et beaux, ils ont un corps neuf.

            L’agneau au dessus du Mt Sion est démesuré ; il porte des cornes mais claires et légères comme l’eau, signe de bonté, il tient la croix victorieuse  et la main de Dieu bénit son sacrifice, pendant que les musiciens jouent cithare et que les mains des élus se tendent

            Beatus Escorial

    Agneau démesuré sur le mont Sion , couvert de forêt, il porte les cornes du pouvoir, mais un pouvoir doux, comme eau vive,

    Il s’est sacrifié et Dieu agréée le sacrifice

    Des musiciens, les élus bien vivants et épanouis rendent grâce par les mains

     IMG_8069.JPG

    Beatus Madrid et

    481px-BambergApocalypseFolio034vLambOnMtSion.JPG

    codex Manuscrit Bamberg

    Beatus sépare les espaces mais le ciel vient vers la terre

    Bamberg , l’agneau est au milieu et non au dessus , St Jean regarde


     

    Angers un peu raide, les couleurs n’ont pas de sens, les élus sont réalistes ; tableau angers elus.JPGhiérarchique du point de vue social, et uniquement  masculin

     

     

     



    12 agean Apo Durer.jpgDurer  Apocalypse de saint Jean : l'Agneau de Dieu et le peuple élu. Gravure d'Albrecht Durer (1471-1528). 1496-1498 Venise. Bibliotheque du musee Correr  

    Il veut insister sur la foule, d’où la confusion voulue, une  certaine égalité transparaît mais les rois sont présents, jean le visionnaire au 1er plan; c’est une vision liturgique

     







    Jan Van Eyck L’agneau mystique Ouvert (350 x 461 cm)

     

    l3adora1.jpg

     

      « Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l’Agneau ! » : quatre groupes, en provenance des quatre coins du tableau-prétexte, viennent, selon les deux diagonales, se grouper autour de l’autel  où le sacrifice de l'Agneau a lieu, au centre du jardin céleste qu'il imprègne de Son sang.

     

    L’avant-scène met en présence l’ancienne et la nouvelle Alliances, conçues « comme deux moments de l’unique Alliance de Dieu ».       A droite, symbole du message néo-testamentaire, une hiérarchie ecclésiale  vêtue de rouge. Elle est précédée d’un groupe de douze hommes habillés de bure et agenouillés, qui sont les apôtres, associés aux douze portes de la nouvelle Jérusalem.
                     De l’autre côté, une masse compacte d’hommes barbus, portant à l’occasion des coiffures proprement invraisemblables : ce sont des juifs, témoins de l’héritage vétéro-testamentaire, parmi lesquels, agenouillés et tenant un livre ouvert en mains, les douze petits prophètes, d’Osée à Malachie. Les quatre personnages qui se tiennent derrière eux, debout, vêtus en rouge, vert, bleu et blanc, seraient les quatre grands prophètes (Isaïe, Ezéchiel, Jérémie et Daniel), certains voient aussi Virgile

    A l'arrière-plan deux nouveaux groupes, se rencontrent comme s'ils venaient d'apparaître des buissons environnants. Ceux-ci sont à gauche, les Confesseurs de la Foi,c'est à dire ceux qui l'ont proclamée au péril de leur vie, mais aucun n'est reconnaissable, ils sont en groupe compact, presque tous parés de bleu ; et à droite  les Martyrs et les Vierges, dont  sainte Ursule et sa flèche, sainte Dorothée et sa corbeille de fruits, sainte Barbara et sa tour, sainte Agnès et son … agneau, etc .

    Au milieu du panneau, autour de l'autel, des anges à genoux recueillent le sang de l'Agneau en tenant les emblèmes de Sa Passion.

     

     

    De sa poitrine s’échappe un flot de sang qui vient emplir continuellement la coupe du Salut, Graal d’or au pied octogonal. Mais la victime souffrante est devenue ici victime triomphante ; en accord avec l’esprit même du texte de l’Apocalyps: « Il est digne, l’Agneau égorgé, de recevoir la puissance et la richesse, la sagesse et la force, l’honneur, la gloire et la louange » 6).

    Ces deux groupes sont séparés par la fontaine de Vie, motif d’axialité et van Eyck agneau centre.jpgde symétriefontaine est le « fleuve de vie » dont parle l’Apocalypse(7), fontaine qui irrigue la Jérusalem céleste, fontaine de forme octogonale comme le serait un baptistère

    La grâce divine est symbolisée par la colombe de lumière planant dans le ciel et la vie éternelle est représentée par la fontaine au premier plan.
    Un paysage paradisiaque court à travers tous les cinq panneaux inférieurs, les unissant dans une composition simple

     



    L’ensemble de cette scène de l’adoration se situe en un paysage inventé. Parmi les édifices de l’arrière-plan pour représenter la nouvelle Jérusalem, il est possible de reconnaître la tour de la cathédrale d’Utrecht, celle de Saint-Nicolas et la cathédrale de Gand. 
     Il est couvert de plantes de pays différents et de fleurs de saisons différentes

     

    Agneau vainqueur reste un  signe utilisé

         

           ME0000082847_3.JPG Hier : beatus et terre cuite de della Robia

     

           






    Aujourd’hui : chasuble de prêtre  et  Tshirt australien

    chasuble XXIe.jpg                          godau426253a.bro australie.jpg

  • LA PECHE MIRACULEUSE

     

    Les évangiles rapportent deux scènes de pêche miraculeuse, l’une en Jean 21 et l’autre en Luc. Cette dernière se passe avant  la résurrection de Jésus , celle de jean après la résurrection. C’est celle –ci que nous suivront d’abord

     Jn 21, 5-7 Jésus les appelle : « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ? » Ils lui répondent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n'arrivaient pas à le ramener, tellement il y avait de poisson. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C'est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre l'entendit déclarer que c'était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n'avait rien sur lui, et il se jeta à l'eau.

     LA REPRESENTATION DE CETTE PECHE MIRACULEUSE

     

     AA325524 capoue 1072.jpg       ART355147Monreale 12.jpg

    Mosaïque de Monreale XII  et Fresque près de Capoue Sant Angelo in Formis, du XIe s.

     Ces deux images médiévales reprennent tous les éléments du texte : la pêche, l’appel de Jésus, le filet plein, la reconnaissance et Pierre à l’eau

    Bertrand Bahuet.JPG

    Bertrand Bahuet 1995 dans église de Curbans,Alpes de Haute Provence,     reprend les 2 images précédentes mais en mettant l’accent sur la relation entre filet plein et reconnaissance de Jésus par le disciple aimé. Il rajoute aussi les poissons au grill

     

     

    cro_v_c.jpg

     DUCCIO di Buoninsegna 1260-1319  petit tableau sur bois 36,5 x 47,5 cm , faisant partie de la Maestà 1308 

    Le peintre centre la scène sur l’action, il reprend les éléments mais il donne beaucoup de mouvement : le filet est plein et il entraîne vers l’eau, c'est-à-dire la mort, il faut dépasser le miracle pour voir le signe, c'est-à-dire la présence du Christ ressuscité, ce que font les disciples qui se retournent, c'est-à-dire qui se convertissent (même mot en grec).
    Enfin le peintre montre Pierre marchant sur l’eau , cela renvoie à  Mt 14,22-31. où Jésus demande à Pierre de faire comme lui, de marcher sur les eaux, Pierre échoue et Jésus de lui dire : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? ». Maintenant Pierre ne doute plus, il reconnaît en cet homme son Jésus vivant, « relevé » dit le grec que nous traduisons  par « ressuscité » ; Pierre  peut lui aussi se relever, il peut marcher sur l’eau.

     

    QUELQUES MISES EN SCENE DIFFERENTES

     La scène est généralement vue de l’extérieur, vue derrière le Christ

     

     14  scène de peche i, miracles Witz.jpg

       Conrad Witz  1400 1445, la ville est Genève, un  siècle avant Calvin ; Pierre se dédouble

     

    Vue en perspective et au dessus

     

     Luis_Borrassá_001.jpg

     

    Luis Borrassa   1360-1425  peintre catalan,   décalage temporel entre pêcheurs et Pierre et Jésus

     

     

     

     



    La Vue à partir des pêcheurs est plus originale, elle montre l’apparition du Christ 

    galileeresurrection.gif           Diener.JPG

     

    Tissot  et   Madeline Diener,  artiste qui a  travaillé à Genève 1930-2000

     

     Inclusion de cette pêche dans une scène de genre par les Flamands

     

    Beuckelaer_-_The_Miraculous-large1.jpg

     

             Joachim Beukelaer 1534-1574  Anvers

     

                       Le miracle a lieu chaque jour, l’abondance est signe de la bénédiction divine. Au fond la scène initiale, pêche et repas sur la plage

     

     gassel1.jpg

     

             Lucas Gassel 1500-1570 

     

                       Simple mise en scène dans l’actualité

     

     

     La scène est déplacée vers le repas, une  cène eucharistique

     

     la_peche_miraculeuse_-_257_x_336_cm_-_c_musee_des_beaux-arts_et_d_archeologie_de_valence.jpg

     

    Anonyme 17e  le repas et les autres scènes sur le lac et sur la terre au fond, mais que fait  Pierre à droite ?

     

    La scène est confondue ou mélangée avec d’autres

     

    Tintoret.JPG

     

     

     

    Tintoret met accent sur la tempête,  Pierre en se jetant à l’eau affronte la tempête, Jésus est il sur terre ou sur l’eau ?  la scène est plutôt celle de Mt 14 , la marche sur les eaux qui  existe aussi chez Marc et Jean mais sans l’épisode de Pierre, qui est un moyen de reconnaître la scène

     

     

    carosfeld.gif    Codex_Egberti_fol._27v.jpg

     

    Schnorr von Carosfeld               Codex Egberti

     

     

     
     

    dore.jpgBible  de Gustave Doré : raccourci impressionnant mais Jésus est sur une  barque, contrairement à la note de la gravure, la scène est donc celle de Luc , où il y a deux barques et où Jésus est sur l’une d’elle

     

    Luc 5,  Jésus monta dans une des barques, qui appartenait à Simon, et lui demanda de s'éloigner un peu du rivage. Puis il s'assit et, de la barque, il enseignait la foule.Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez les filets pour prendre du poisson. »… Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient. Ils firent signe à leurs compagnons de l'autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu'elles enfonçaient.

     

     

     ART400214 abbate Trinite 12 Vendome.jpg
     

     


    Salle capitulaire Abbaye Trinité de Vendôme importance du filet , vertical et horizontalité barque mais une seule barque Jésus est dans la barque

     

     



     

    rubens.jpg         2draught.jpg

    Rubens met en scène 2 barques mais il regne une certaine confusion  et        Raphael  1516  carton de tapisserie , très célèbre.  Il prend les éléments du  miracle  et donne du mouvement vers le bas et vers la gauche

     

    appel apotres.jpg

     

     

    Et pour terminer avec Duccio qui met en scène l’appel de  Pierre et André   Mt 4 18 en donnant une grande importance au filet , mais cette fois pas de miracle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • PONCE PILATE

     Antiquité 

     

    Ponce Pilate, est un personnage historique, connu en dehors de la Bible

    L’inscription de Césarée a été découverte en 1961

    170px-Caesarea_Maritima_2010-09-23_09-28-35_2.JPG

     Nous pouvons traduire cette inscription mutilée : « Pour les habitants de Césarée un Tiberium … Ponce Pilate … préfet de Judée … a fait ». Les Evangiles lui donnent le nom de « gouverneur » ce qui est plus général.   Il s’agit sans doute d’un monument civil. Selon Philon d’Alexandrie, il a laissé le souvenir d’un homme inflexible et un peu provocateur. Il a introduit des bannières avec effigie impériale dans l’enceinte du Temple, et a réprimé les manifestants. Il a été demis de ses fonctions en 36 après la répression de Samaritains au Mt Garizim , ce qu’on peut rapprocher de la répression contre les Galiléens dont parle Luc en 13,1.

    Les premiers chrétiens représentent Pilate se lavant les mains, le procès de Jésus est un signe de salut , mis en parallèle avec le.

     

    359 Sarcophage de Junius Bassus, face principale, Rome Sarcophagus of Junius Bassus, principal face, Rome.jpg

     arles (16) IVs sarco Pierre.jpg

    Sarcophage du IV et Ve s.  Sarcophage de Junius Bassus Vatican    :
    en Haut droite Jésus devant Pilate qui se lave les mains,
    mis en relation avec  le  sacrifice d’Isaac en Haut gauche

    Sarcophage d’Arles Cette fois c’est ecce homo


    La lipsanoteca di Brescia, coffret reliquaire en ivoire   (22x32x25 cm)  fin du IVe s.   

     

    800px-Lipsanoteca_di_Brescia_(coperchio).jpg


    Évangiles de Rossanoevangile Rossano.jpg, f. 16, Enluminure sur parchemin pourpré et lettre d'argent, Musée diocésain. VIe siècle
    Pilate proposant aux Juifs de choisir entre Jésus et Barabbas , ils sont en bas, Barrabas à droite est lié et courbé. Pilate trône en haut et derrière lui les enseignes du pouvoir, comme celles qui ont déclenché des émeutes.

     






     

    PILATE JUGE

     

    La scène du jugement se trouve dans les 4 évangiles mais le rôle de Pilate y est assez différent

             Matthieu 27, 1-2 ;  et 27, 11-26 il est le seul à parler de sa femme et des mains lavées

             Marc 15, 1-15

             Luc 23, 1-7, puis 23, 13-25

             Jean 18, 28-40 et  19, 1-16

     

     

    Giotto La dérision du Christ, Pilate impassible donne des ordres au  bourreau

    Arena Chapel - Flagellation Mocking Christ Pilate.jpg

     

     

    La peinture psychologique du XIXe s.

    Nicolaj Nicolajevich Gay 1890

     Nicolaj Nicolajewitsch 1890 0330-0141_christus_und_pilatus.jpgle face à face Pilate Jésus: la puissance et le contentement de Pilate en pleine lumière , face à l’isolement , le silence de Jésus, laid comme un prisonnier torturé , collé au mur dans l’ombre

     






    Mihály Munkácsy    peintre académique hongrois  

    Munkacsy_-_christ_before_pilate.jpg                      450px-Munkácsy_Christ_before_Pilate_part3.JPG

    Le Christ devant Pilate ( 1881) (Musée de Debrecen)  

             Pilate réfléchit, il se sent concerné, il soupèse les avantages des décisions

     

    PILATE FACE A LA FOULE

    Cette scène se trouve chez Jean 19,5 Jésus sort portant la couronne d’épines et un manteau de pourpre, et Pilate dit « voici l’homme », ecce homo en latin , expression devenue célèbre et riche théologiquement si on reconnaît en Jésus, le Fils de Dieu, Dieu incarné.


    Quentin Metsys :Ecce homo  Quentin_Massys-Ecce_Homo-1520_Doge_s_Palace_Venice.jpg

    Pilate retire sa responsabilité, mais pourquoi ressemble-t-il à un juif et non au gouverneur romain ? Au moyen age et surtout à la fin , on représente les juifs avec des vêtements caractéristiques , un chapeau conique et la couleur jaune, les caractères physiques apparaissent aussi. Mais les Juifs étant vus négativement, les « méchants » sont souvent représentés comme des Juifs (donc Pilate) alors que les « bons » ne le sont pas même quand ils le sont vraiment (apôtres). Au 17e s. en Espagne et en Allemagne Autiche,  le méchant peut aussi être le Turc.

     

    Le Caravage + 1610  oeuvre de  1605  128x103  Gènes

          michelangelo_caravaggio_28_ecce_homo.jpg   Réalisme et clair obscur  Pilate est plutôt un savant, un juge lui même soucieux, mais aucun symbole du pouvoir politique n’apparaît. Jésus est beau, pas vraiment marqué comme victime, il est plutôt l’image du juste. La foule est aussi absente, et Pilate s’adresse donc à chacun d’entre nous, « que dites vous de cet homme, qui est il ? »

     


    Ciseri en 1871 et Daumier en 1850 présentent un Pilate qui perd sa dignité romaine , il devient une sorte de commerçant essayant de « vendre » Jésus à la foule , ou essayant d’éviter la révolte qui monte.

     

    Eccehomo1.jpg                            daumier44.JPG

     

     

    Corinth  1925 c’est la dernière œuvre du peintre qui était en partie paralysé  et pressentait sa mort. Le tableau est immense 190 x 150 et les hommes ont leurs tailles sont réelles. L’image est frontale, la composition est celle d’une photographie, plan serré et coupé vers le bas

     20 CORINTH LOVIS ECCE HOMO.jpg

     

    Deux hommes encadrent Jésus aux mains liées. Il est jeune, ses traits sont doux,  voire féminins ? Le rouge est celui du sang, la coiffure est la couronne d’épines, il tend les mains pour bien montrer son état, il est livré. A gauche, Pilate petit homme , est un méecin, il montre Jésus d’une main timide. Un médecin impuissant devant les hommes comme on peut l’être devant la maladie ? Un médecin pervers, un autre bourreau, comme les années suivantes le montreront.

     

     FEMME DE PILATE ET LAVEMENT DES MAINS

    Question de la responsabilité

     

    La femme de Pilate

    Seul l'évangéliste Matthieu fait référence à la femme de Ponce Pilate. Elle envoie un message à son époux pour lui dire que Jésus est un juste. Mais dans Les Actes de Pilate, évangile apocryphe du IVe siècle, la version est plus détaillée  

     Un message lui parvint de sa femme, disant : “ Qu'il n'y ait rien entre toi et ce juste. Car j'ai beaucoup souffert cette nuit à cause de lui ”. Pilate alors s'adressa à tous les Juifs et leur dit : “ Vous connaissez la piété de ma femme et savez qu'elle n'est pas loin de partager votre religion ”. Ils lui dirent : “ Oui, nous le savons ”. Pilate reprit : “ Eh bien, ma femme m'envoie un message : Qu'il n'y ait rien entre toi et ce juste. Car cette nuit, j'ai beaucoup souffert à cause de lui ”. Les Juifs répondirent à Pilate : “ Ne t'avons-nous pas prévenu ? C'est un magicien, il a envoyé un songe à ta femme ! ” » — Chapitre 2, verset 1

     

    detail_ecce_homo_pilates_wife.jpg

    Certaines traditions chrétiennes l'honorent cette femme  comme sainte sous le nom de Procla

     

    ,  

     

             Chez Ciseri  (voir plus haut l’ensemble) elle comprend qui est Jésus mais reste discrète comme une femme, triste devant ce qu’elle pressent 

            

     

    femme pilate marten de vos.jpg

     

             Marten de Vos  la peinture est plus symbolique : La femme doit choisir : Esprit ou péché , elle est une nouvelle Eve






    « Je m’en lave les mains »

              Hans Holbein-444938.jpg

    Holbein,  le Christ sort vers la mort , Pilate refuse la responsabilité , cette fois il est totalement juif.pilatePretti WGA.jpg





             Pretti exactement la même scène mais cette fois il nous prend à témoin



     

    Capturer.JPGLe Psautier de St Alban présente une scène rare et  terrible : L’eau devient  le sang  et retombe sur les Juifs voir Mt 27, 25. Matthieu écrit un évangile qui s’adresse d’abord à des Juifs, sa critique est donc interne au judaïsme mais sortie de son contexte, elle est la base d’un virulent antisémitisme.





     Jacek Malczewski 1854 -  1929 Le peintre réaliste et symboliste polonais se malczewski-Chrystus-przed.jpgreprésente en Christ, un Christ que l’on invité à moquer. Quant à Pilate, au lieu de se laver les mains en signe d’indifférence , il se nettoie les ongles…

     

            Madeleine Diener Monsevellier  Suisse.JPG


    Madeleine Diener  peintre de Suisse née en 1930

    La foule s’agite, Pilate se détourne et c’est sa femme qui l’aide à refuser toute responsabilité.







     

     

  • ENTREE DE JESUS A JERUSALEM

     

     

    Cette entrée qui est célébrée lors de la fête des Rameaux, est présente dans les 4 évangiles en Matthieu 21, 1-10 ; Marc 11, 1-11 ; Luc 19, 29-40 et Jean 20 ,12-19

     

    UNE REPRESENTATION STEREOTYPEE

     

    ivoire constantinople 1000.PNG                  St Alban.PNG

     

     

     Ivoire byzantin 1000     enluminure de St Alban XI e s.

     

             Eléments :       La porte, la route les arbres                    

                                Les manteaux sur la route mais où sont ceux sur l’âne ?

    les rameaux,

                                Les apôtres,

     la foule devant la porte de Jérusalem H F 

    Zachée dans l’arbre

     L’évangile de Nicodème dit que les enfants des Hébreux étendirent leurs manteaux sur le chemin jonché de palmes tandis que Zachée, qui était très petit, était monté sur un palmier pour mieux voir. Luc parle aussi de Zachée Lc 19,1-10  mais c’est à Jéricho

     

    Jésus assis comme sur un trône ou à califourchon

    La seule différence concerne la façon dont Jésus est assis sur l’âne, en Orient jésus est assis comme sur un siège, en Occident Jésus est à califourchon. Cette différence se poursuit jusqu’au XXI e s.

     

    palerme.jpg

     

        Le modèle oriental  se poursuit en Sicile au XII e s.

     

    giotto.jpg

     

    Le modèle occidental se renforce avec Giotto : réalisme et hiératisme, disparition des femmes, mais aussi place importante donnée à l’ânesse et son ânon. Une image de grandeur dans l’humilité , de force dans la simplicité, Giotto est le peintre d’Assise, esprit de Saint François

     

    QUELQUES AUTRES MISES EN SCENE

            

    Les_rameaux ND Paris cloture du choeur.jpgND de  Paris XIII e s. Zachée dialogue avec Jésus

     

     

     



    Jan van Scorel  1550 descente du mont des Oliviers vers Jerusalem. La ville sainte n’est pas celle de Jésus mais celle qu’a connu le peintre lors d’un pèlerinage

     

    scorel.jpg

        

    Haydon 1820 au XIX on aime se mettre à la place des juifs quHaydon 1820.jpgi acclament ou qui sont spectateurs ? la foule des siècles, celle du XIX est sur droite, devant arabe implorant,  femmes juives reconnaissantes ?






    Melozzo da Forli priorité aux apôtres 

               melozzo da forli.jpg

     

     

     

     


     



    Van Dyck   1617 ;151 x 229 cm; Museum of Art, Indianapolis

     

    van dyckentryjer.jpg

     

    Un cadre serré, espace clos; mouvement à contre sens, Jésus s’enfonce dans la foule, vers où ? , échec plus que victoire

    Rencontre avec un homme, lequel ? Zachée dans l’arbre ?  Celui qui montre le chemin , mais il désigne un autre lui-même, est ce Pierre qui montre celui du reniement ?  


           Arcabas vers 1980   huile sur toile et or fin

     

     

    Arcabas.JPG

    On ne voit que la porte : de la ville, inclinée comme si elle allait tomber, porte comme un tombeau,, sans fond mais signe de résurrection en or. Elle est fermée en attendant résurrection   

    Jésus avance vers mort et résurrection, il porte le signe de croix , tous lui montrent la voie

    Vêtement va du bleu au rouge humanité à divinité,

     

     

     

     ANESSE ET ANON

     Jésus organise son entrée en envoyant deux disciples chercher à un ânon (selon saint Matthieu, Jésus précise que l'ânon se trouve avec sa mère l'ânesse, précision qui ne se retrouve pas dans les évangiles selon saint Marc et saint Luc où il est seul ) en fait Matthieu utilise la prophétie de Zacharie

    . « tressaille d'allégresse, fille de Sion, voici que ton roi s'avance vers toi : il est juste et victorieux, humble, monté sur un âne, sur un ânon tout jeune. Il supprimera le char de guerre et il proclamera la paix pour les nations ». Za 9.

    Anesse et ânon chez Flandrin  christs_entry_into_jerusalem_hippolyte_flandrin_1842.jpg





    Au MA c’est souvent un vrai cheval ou une mule,

     

    chartres_jerusalem.jpg      bible Utrecht 15.PNG

     la couleur de la robe joue un rôle important: la robe brune, rousse ou grise étant le symbole d'une chaleur funeste, d'une impossibilité d'élévation spirituelle, la robe blanche étant le signe de bonté et de candeur et d'une possibilité d'ouverture, celle du triomphe 

     

    L’ânesse de  Balaam       livre des Nombres 22 ;  tableau de Lastman

    baalam peter lastman.jpg

    L'ânesse vit l'ange du Seigneur posté sur le chemin, l'épée nue à la main ; quittant le chemin, elle prit par les champs. Balaam qui ne voyait rien, battit l'ânesse pour la ramener sur le chemin. Légende , cette ânesse était la descendante de celle de Balaam, et elle quitta Jérusalem pour l’Italie… Calvin dit avoir vu sa queue comme relique à Gênes !

     


    L’ENTREE COMME AVENEMENT  


    marcusaurelius_adventus.jpg

     A Rome après une victoire, la ville entière, pleine de guirlandes et d'encens, était invitée à se presser pour acclamer le vainqueur de retour, lui tendre des feuilles de laurier, s'agenouiller devant lui. Les images transmettent ainsi ces cérémonies où l'on voit le prince à cheval, en costume militaire, le bras droit levé pour recevoir l'acclamation des foules. 

     

    ici Marc Aurèle



    Cette image est présente pour celle de Jésus, elle est à la fois un modèle et un contre modèle pour mettre en valeur la Pais et l’humilité de Jésus, ou son retour à la fin des temps

     Weigel 17.PNG

    Weigel  au XVIII e s. les rameaux d’oliviers sont très présents pour un vrai triomphe  politique mais aussi celui de la fin des temps

     

     


    Tissot parmi plusieurs représentations reprend une  image politique que je me permets de mettre en relation avec la photo de Guillaume II entrant solennellement  à Tanger en 1905

     

    Tissot.PNG          guillaume Tanger.jpg

     

     

    Et Luther dénonce cette assimilation en voyant dans l’entrée du pape Léon X, celle de l’antéchrist

     Gravure Luther.PNG

     

    LES ENTREES CONTEMPORAINES

            

    Tradition du Palmesel en Alsace, on suit un chariot qui porte un Christ sur son âne. Une  procession traditionnelle en  Allemagne mais les protestants luttent contre, celui de Zurich détruit en 1521, et en Autriche interdiction par Joseph II

     

    sortie-du-palmesel Ammerschwihr  Alsace.jpg

     

     

            

    James Ensor 1860-1949  huile de  2,58 x 4,30  m Entrée de Jésus à Bruxelles 1899 Musée Getty, Los Angeles

     ensor 2.jpg

    Son inspiration et renvoient au carnaval, ce « monde à l'envers », anarchique où les rapports sociaux sont démontrés par l'absurde. Une atmosphère de kermesse mêlée de défilé du 1er mai, accueilli par les slogans « Vive la sociale ! » et « Vive Jésus, roi de Bruxelles ! », le Christ auréolé s'avance au fond du tableau. 

            

    Danila Vassilieff   (1897–1958) peintre russe, qui fuit l’URSS  et s’installe en Australie. Entrée de Jésus à Jérusalem  en 1947

     

    1-the-entry-into-jerusalem-danila-vassilieff_1947.jpg

     

     

             Dinah Roe Kendall née 1923 peintre anglaise surtout après 1970,   acrylique sur toile.

     

    Dinah Kendall triumphal entry 325802_full_1024x834.jpg

    Peinture biblique dans contexte contemporain surtout du point de vue social     

     

     

     

     

  • TOBIE

     

     Le livre de Tobie un livre dont on ne connaît que la version grecque, donc non retenu dans les canons juif et protestant. C’est sans doute l'oeuvre d'un Juif de la diaspora, qui essaye de réfléchir à la manière de vivre sa foi en milieu païen. Il est construit comme un roman d’initiation, celle du jeune Tobie, fils de Tobit, qui découvre le monde, épouse Sara… guidé par l’ange Raphaël (Dieu guérit) qu’il prend pour un simple compagnon.

     

    1  Tobie et le poisson,  image du salut 

    sap01_mh0089821_p Aire sur adour.jpg Détail sarcophage antique Aire / Adour

     

    La scène biblique de Tobie péchant le poisson, pour en extraire le fiel qui doit purifier Sara, a d'abord été, dans l'Occident paléochrétien, un exemple du salut octroyé par Dieu aux siens par-delà la mort.

     Saint Augustin évoque le Livre de Tobie : « Ce poisson, qui remontait le fleuve et se livrait à Tobie, c'est le Christ qui par sa passion amère, a mis en fuite Satan et guéri le monde aveugle »

     

    Le symbolisme du poisson péché par Tobie n'est pas resté toujours et partout aussi flou. Il était appelé à connaître un développement original en relation avec la double assimilation du Christ au poisson et de l'Eucharistie à un repas au poisson.

    G 5 pain_poisson.jpg  

     

    Ce n'est cependant pas un  repas,  mais  la pêche sur les bords du Tigre, qui est évoquée comme emblème du salut dans les représentations pariétales romaines des IIIe et IVe siècles

     

     

    2 Tobie, Raphaël le poisson et le chien

    « L'enfant descendit au fleuve se laver les pieds, quand un gros poisson sauta de l'eau, et faillit lui avaler le pied. Le garçon cria, - et l'ange lui dit : "Attrape le poisson, et ne lâche pas!" Le garçon vint à bout du poisson, et le tira sur la rive. –

             La capture du poisson

    * Un poisson dangereux, il attaque le pied de Tobie

     Enluminures-Bible-Tobie-lange-et-le-poisson.jpg

     

    *  il est gros et lourd voire monstrueux, mais l'ange l'aide

     pieter-pietersz-lastman-the-angel-and-tobias-with-the-fish.jpg      Pieter Lastman

     

     *La préparation du poisson

    « L'ange lui dit : « Ouvre-le, enlève le fiel, le cœur et le foie ; mets-les à part, et jette les entrailles, parce que le fiel, le cœur et le foie font des remèdes utiles. » - Le jeune homme ouvrit le poisson, préleva le fiel, le cœur et le foie. Il fit frire un peu de poisson pour son repas, et il en garda pour le saler. » 

    Matthias Stomer

    stomer matthias.jpg

     Le Livre de Tobie ne se déroule pas en Israël mais sur le chemin de la Médie.  Le foie du poisson est relié par l'Ange Raphaël à la médecine : il ne s'agit pas de divination; parallèlement aux coutumes chaldéennes dont les hébreux se différencient ici, le foie semble avoir un rôle central comme le cœur, mais, selon les propos de l'ange Raphaël en tant que remède, pour guérir les aveugles ou faire fuir les démons, ce qui sera la tâche du Christ (art de la médecine, expulsion des démons).


    En Islam on connaît Djibraïl ( Gabriel ), le messager divin, ici sur cette miniature moghole du 16e, l’ange porte le poisson de Tobie.

     

    L’ange gardien, et le chien

    tobit dog.jpg

    "Ils approchaient de Kasérîn, en face de Ninive. Ils marchaient tous deux ensemble (...)? La et le chien les suivait. Dit simplement le grec Tobie, 11, 4-9

    Mais le texte de la Vulgate, s’appuyant sur un autre manuscrit dit : et le chien qui les avait accompagnés en route courut devant eux et, survenant comme un messager, montrait sa joie en agitant la queue (...).  

     

    Bède le Vénérable  voit dans le chien une image du docteur évangélique qui enseigne le chemin du salut et défend " le troupeau du Créateur contre les bêtes sauvages que sont les esprits impurs et les hommes hérétiques ; Au Moyen Âge, un chanoine de Reims, Pierre de Riga, récapitule dans la figure du chien de Tobie toutes les vertus chrétiennes de l’animal.  

    Durant la Renaissance et le Baroque, le chien n’est jamais oublié ,  l’histoire de Tobie figure l’étroite communion de l’homme avec les créatures célestes et les créatures sans raison

     

    L’ange

     3Erzengel-Botticini.jpgBotticini

    *  les 3 archanges

    Au livre de Tobie, Raphaël dit de lui-même: "Je suis l'un des sept anges qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la Gloire du Seigneur". La vision de Zacharie complète le livre de Tobie en parlant de "sept-là qui sont les yeux de Yahvé et qui vont par toute la terre". ( Les yeux sont alors symboles de l'omniscience et de la vigilance divines.)

     

    * Le concept de l’ange gardien pour chaque humain, protecteur, personnel et attitré, attaché, en particulier, à la personne de chaque chrétien s’est développé au 17ème siècle à partir du Livre de Tobit la croyance est encouragée et étendue à toute l’Eglise catholique par Paul V (1608). gitolamo  1540 (2).jpg
     Cette croyance connaît actuellement un sérieux développement y compris chez les agnostiques.


      Gitolamo

     


    3 Rembrandt et Tobie

     Rembrandt est obsédé par la cécité spirituelle qui touche les bons voyants, il oppose la clarté qui vient à nous de l’extérieur, à la clarté intérieure qui émane de la vérité de l’Ecriture, et qui éclaire vraiment les choses

     Tobit réapparaît 20 fois dans son œuvre alors que le livre n’est pas reconnu. Ce qui lui donne peut être plus de liberté.

    Pour Rembrandt, Huygens (travaux sur lumière) et les réformés : l’intérêt pour le monde visible doit être tempéré par le fait que sa vérité est inférieure à ce que révèle le monde intérieur. Le peintre a prétention de peindre la réalité des choses, de singer la création divine.

    La vraie lumière dit St Augustin est celle que vit Tobit quand ses yeux devinrent aveugles, et qu’il enseigna à son fils le chemin qu’il devait suivre.

     

     

    1629 Tobit, Anne et le chevreau  ME0000072338_3.jpg

     Anna est accusée par son mari d’avoir volé un chevreau, au lieu de représenter le moment où elle se défend, il montre celui où Tobit est accablé par sa faute, il demande à Dieu de le délivrer d’une vie devenue à charge.

     

    Au lieu de voir comme ses contemporains une relation entre cécité physique et aveuglement moral, R  met en avant l’idée que les troubles oculaires permettent une vision intérieure , c’est pourquoi Tobit connaît douloureusement la vérité plutôt que son égarement

     

    Est001135-37940.JPG1651 eau forte de Tobit seul qui trébuche et va vers le mur, il a vu intérieurement  que son fils est derrière la porte, mail il ne voit pas assez extérieurement pour y aller sans embûche.

     

     




    Guérison de Tobit aveugle, - Quant au fiel, il sert d'onguent pour les yeux, quand on a des taches blanches sur l'œil : il n'y a plus qu'à souffler sur les taches pour les guérir.  »

     d_rembrandt_tobias.jpg









    Cela montre les connaissances de R sur l’opération de la cataracte, opération ancienne sans progrès décisifs avant 18 eme

    Tobie est un véritable chirurgien. R créé une scène de famille, le père doit faire aveuglément confiance à son fils,  Sara est présente alors que pour le texte elle est à Ninive, Anna devient une infirmière et Raphaël tout blanc est immatériel.

    Tobit guéri, ne retrouve pas immédiatement la vue, il est affecté d’une perte passagère de la vue dans l’éblouissement qui accompagne la vision angélique.

     

    ME0000058769_3.JPG               Est001136-37941.JPG

     


    Tableau 1637, eau forte 1641 Révélation qu’Azarias est un ange : les jeunes regardent étonnés mais en face l’envol de l’ange, tandis que les vieux se cachent les yeux , Tobit se mettant en prière.

    Avec l’eau forte, le visage de Raphaël disparaît et remplacé par la lumière, l’ Ange  est plutôt une qualité de la Lumière qu’un état de la matière.

      

    3 Les noces de Tobie et Sarah

     
     

    La Nuit de noces , nuit de tous les dangers, Sara avait déjà eu 7 maris qui tous étaient morts avant de consommer le mariage. Ici la prière va jouer mais aussi la médecine, pour libérer le démon qui est en Sara

    2 peintres protestants du 17 e s. montrent cette nuit de lutte.

     

    pieter Lastman tobias_Small.jpg        Nicolaus_Knupfer_-_Tobias_en_Sarah_1654.jpg

    Pieter Lastman                                                       Nicolas Knupfer

     

     
     

    Après le danger la béatitude

     

    1466821_f520.jpg           00011494 schnorr.jpg

     

     

    Schnorr von Carolsfeld  1794 – 1872

             1 Avant :    Le démon fuit, la mort que craint le serviteur ne l’emportera pas

    Victoire sur la mort

             2 Après :  la joie passe du couple aux serviteurs et  aux parents  la vie l’emporte



     et pour finir ART33838 ALLEMAGNE 16.jpg

     Vitrail du 16e s. quiétude des époux et fidélité du chien

  • SAMSON

     Le récit de Samson est tiré du Livre des Juges qui sont des chefs Hébreux avant les rois. Samson ou Shimshon signifie en hébreu « petit soleil ».

     Son histoire est célèbre surtout à cause de Dalila, mais ce héros a été compris par les Pères de l’Eglise comme une image du Christ, alors qu’aujourd’hui nombre de théologiens le voient plutôt comme un héros négatif.

     

    1 SAMSON ET DALILA

    Il est légitime d’en faire une histoire d’amour   : « Samson aima cette femme ». Avant Samson voyait, désirait et prenait des femmes dont on ne connaissait pas le nom, maintenant il aime une femme, qui s'appelle Dalila. Samson révèle son secret à Dalila et lui donne son âme et son cœur, et se livre ainsi à elle,  d’où la mise en scène de la trahison.

     

    Samson et Dalila : les amants et la trahison

    rubens.jpg

             Rubens  1609  huile de 185x205; National Gallery Londres 

     

    La tendresse amoureuse et la trahison brutale semblent ici inséparables

    Samson est un héros antique, nu et athlétique.

    Dalila est une courtisane aux charmes éclatants : peau, cheveux, poitrine, parure.

    L’espace est clos, richement décoré, tapis, tenture,  allusion à l’amour avec statue de Vénus, mais aussi espace vénal avec la matrone qui surveille

    La pose des 2 amants est sensuelle et suggestive, le tissu rouge est encore plus sensuel que la nudité des jambes d’abord dessinée.

    Moment dramatique, l’homme coupe les cheveux, vraie scène de chirurgie, de castration

    et les soldats entrent, mise en scène théâtrale avec violence des lumières et rideau de scène.

     Van Dyck en 1630,  148x237, Dulwich Picture Gallery

    Dyck-van-Antoon-Samson-and-Dalila-Sun.jpg

    Il s’inspire beaucoup de Rubens mais en inversant la composition. La mise en scène est moins érotique car le lieu n’est plus clos et Dalila tout à fait consciente et distante. La lumière rend aussi l’arrestation moins dramatique mais le géant qui se précipite sur Samson en fait une victime

     

    Rubens a peint la même année une arrestation de Samson qui évoque cette violence de l’arrestation, et van Dyck a aussi repris la scène mais en donnant une signification beaucoup plus sentimentale aux deux amants

    Peter-Paul-Rubens-xx-The Capture of Samson 1609-10-xx-The Art.jpg       SamsonAndDeliah_Anthonis_van_Dyck.jpg

                   

     REMBRANDT huile de 1628, 45x61cm, Coll. privée

             rembrandt 2.jpg

    Le Samson de Rubens était nu, Rembrandt  l’habille richement, lui donne cette splendeur qu’il est sur le point de perdre. Ce vêtement est d’or, il est enveloppé par celui de Dalila, qui est bleu nuit et étoilé, la nuit va englober la lumière du soleil.

     L’espace est assez vague et le décor comme les pieds nus des héros, s’opposent à la beauté des vêtements.

    La pose de Samson est autant celle d’un amant que celle d’un enfant qui se laisse aller contre le sein maternel, mais il reste un héros viril par son sabre bien éclairé

    Au lieu de la troupe, R ne montre qu’une tête de soldat mais fortement armé. Moment décisif : le chef des Philistins  descend la dernière marche de l’escalier de bois, et si elle craquait ? Le soldat manifeste son anxiété : petite lueur de son œil, geste involontaire de précaution

    La lumière met en relief les 2 hommes armés, l’un au repos, l’autre en action, on est loin des cheveux, de la lutte est ouverte, et c’est la figure éclairée de Dalila qui fait le lien, qui permet l’agression.

     

    Mais Dalila peut aussi être rapprochée de Judith ? La coupe des cheveux par l’héroïne devient une  décollation simulée

    caravage.jpg

    Le Caravage  Samson et Dalila  1615 80x53  fait penser à sa  Judith et Holopherne 1598

             Le parallélisme est frappant, mais le moment de Dalila précède celui de Judith. L’anecdote l’emporte sur le drame, la dimension érotique est faible 

     

     La Bible des Septante traduit l’hébreu par « il rase », ce sera donc la version surtout catholique, sauf ici, mais les Protestants traduisaient plutôt « Dalila rase »

    Honhorst.jpg     Stom 2.jpg

     

    Gerrit vanHonhorst, (1592 – 1656);    1615 Huile sur toile ; 1,29 x 0,94 cm, The Cleveland Museum of Art           

    MatthiasStomer, (Stom) (c.1600-p.1650); Palazzo Barberini, Rome,  

     Dalila et sa servante mettent beaucoup de soin à couper les cheveux.

    Ces assimilations accentuent la trahison de Dalila en faisant disparaître tout rapport amoureux.

     

     Une autre approche plus tragique est celle de Rembrandt dans son :

    L’aveuglement de Samson  1636, 236x302 ;  Musée de Francfort

     

    rembrandt the blinding2.jpg


     Samson qui a été surpris dans les ténèbres de son sommeil (vin et sexe), est aveuglé et ne verra plus jamais rien. Férocité générale

    La scène est dans une chambre (vase de gauche, draps) mais vue comme grotte, il est tiré vers lumière au moment où il devient aveugle. La lumière vive domine, intense, elle montre le bras de Dalila à travers sa manche. Les cheveux font le lien entre les 2 personnages.

    Le mouvement des soldats est désordonné, Dalila s’enfuit vers la gauche alors que le corps de Samson tombe à droite

     Triple anéantissement de Samson : sexuel, oculaire et musculaire

             Oculaire : il est aveuglé par le poignard, il « regarde » Dalila qui lui jette un dernier regard

    Musculaire : il est écrasé par la force, comme un cerf entouré par meute de chiens, mais la raison en  est la touffe de cheveux que porte Dalila.   

             Sexuel : lui l’amant est trahi par la femme, castration symbolique  par la pertuisane du soldat et les ciseaux de Dalila

      On a quitté le récit, l’anecdote pour peindre la souffrance (torsion de ses pieds, rictus de la bouche…) et l’aveuglement

     

    Près de 300 aART179505 CORINTH 1912.jpgns plus tard Lovis Corinth 1858-1925  a peint ce Samson aveugle, 1912, Berlin 

    Plein de lumière au début, Samson finit les yeux crevés, dans les ténèbres d'une prison.

    Cette sorte d’icône de la douleur prend une dimension christique (le peintre a aussi fait un Ecce homo célèbre)

    D’une façon formelle la scène de l’arrivée des Philistins par la trahison de Dalila,  peut évoquer la trahison de Judas et l’arrestation de Jésus au Jardin des Oliviers, certains rapprochent même le baiser de Judas à celui de Dalila

     

    2 Les représentations traditionnelles  tendent à faire de Samson une image christique

     Annonciation,  naissance, circoncision… 

    Nicolas de Verdun, en 1181, a réalisé 51 plaques en champs levés sur cuivre, pour un autel de 460 cm, église des  Augustiniens de  Klosterneuburg, en Autriche (cliquer sur les vignettes)

     

    annonciation samson.jpg   circoncision Samson.jpg   birth Samson.jpg

    annonciation Marie.jpg  circoncision jesus.jpg  nativité.jpg

    Il met en parallèle Samson et Jésus (et aussi Isaac, lui aussi image de Jésus) Justement car le récit de l’annonciation de la naissance de Jean Baptiste à Zacharie de Luc s’inspire beaucoup de celle de Samson

    La circoncision n’est pas indiquée pour Samson mais les Philistins sont des « incirconcis »


    Combat avec le lion  Juges ch. 14  

    Un lion s'étant précipité sur Samson, celui-ci le tua comme un chevreau

     

    rubens lion.jpg   lion de nemee25.jpg

     

     

    Samson tue le lion (Rubens) comme  Hercule (vase grec antique) et comme David     Samson figure solaire comme le héros grec Héraclès dont on peut noter les ressemblances multiples. D'ailleurs des commentateurs n'hésitent pas à voir dans le cycle de Samson une histoire née du côté des Philistins, indo européens, pour avoir été ensuite importée par la tribu israélite de Dan voisine des philistins, celle précisément de Samson.

    Pour les Pères de l’Eglise, Samson signifie le Christ qui tue le lion, c'est à dire le diable et qui libère les hommes de son pouvoir

    La force prodigieuse de Samson utilisée pour combattre l'ennemi peut trouver un parallèle dans le pouvoir de Jésus de chasser les démons.
     La lutte contre le lion gardien du territoire des ténèbres (14.5-9) peut illustrer le combat de Jésus contre Satan.

    04 CATACOMBES ROME SAMSON COMBATTANT LES LION.jpg 

    En repassant devant le cadavre du  lion, Samson découvre un essaim d’abeilles et du miel, d’où l’énigme qu’il pose aux invités de son mariage « De celui qui mange est issu ce qui se mange, et du fort est issu le doux. »

    Le miel et l’abeille, renvoi à la miséricorde du Christ en raison de la douceur du miel et à la résurrection car elle hiberne et Jésus disparaît pdt 3 jours avant de ressusciter.

     

    La peinture des Catacombes montre les 2 aspects du lion : le combat victorieux contre le mal et la victoire de la miséricorde du Christ

      

    La mâchoire d’âne qui lui permet de « rosser » les Philistins  Jg 14, 16 à 19

     m013703_0006127_p coffret email 16.jpg

    Le combat est souvent représenté, ici sur un émail de la Renaissance, la mâchoire d’âne a tendance à envahir d’autres récits, ici chez Cranach, mais on la trouve aussi chez Caïn tuant Abel

     

     samson triomphe par Reni.jpg

     Le tableau de  Reni n’est compréhensible que par la traduction de la Vulgate (bible en latin de St Jérôme) le texte dit « Dieu fendit la cavité qui est à Lethi, il en sortit de l’eau »

    Il s’agit d’une cavité dans le rocher mais la Vulgate la voit comme une alvéole dentaire de la mâchoire ...

     

     

    Samson se libérant en enlevant les Portes de Gaza =   Jg 16, 3  la scène est vue comme la résurrection du Christ    

     

    ART210628 MUSEE CONDE 15.jpg

    Miniature musée Condé

     

     Samson détruisant le temple de Dagon

    Samson temple bible allemande.gif         14499_samson Chagall.jpg

     

     

    Gravures d’une bible allemande du XIX et de Chagall, les cheveux ont repoussés, Samson est fort et plein de haine dans la bible allemande, Chagall lui fait lever la tête vers le Ciel

    On retrouve ici toute l’ambiguïté du texte et du personnage

    "Seigneur , souvenez-vous de moi, je vous prie, et donnez-moi de la force cette fois seulement, ô Dieu. afin que d'un seul coup je me venge des Philistins pour mes deux yeux." Jg 16, 28

     

     

  • LES MAGES

     

     

     

    Le texte de référence est celui de l'Evangile selon Matthieu au ch. 2

    Les images sont moyennes cliquez dessus pour les voir en grand


    Les mages sont traditionnellement représentés selon un cycle

            

    st alaban etoile.JPGst alban adoration.JPGst alban herode.JPG

    St Alban reve.JPGStAlban retour.JPG

    Psautier de St Alban XII , abbaye de St Alban en Angleterre

    Cycle des rois mages au MA : les mages et l’étoile, les mages chez Hérode, l’adoration du messie, le rêve, le retour

     

    Quels sont les éléments et la  composition de la scène d’adoration

             5 mages mosaique.jpg

             1 Des mages perses : des païens à mauvaise réputation,

                       Costume perse : tunique courte, pantalons collants, manteau et bonnet phrygien comme les prêtres de Mithra

            



    Egbertcouleur.jpg2 Des mages devenus des rois : dès le IIIe s. chez Tertullien, à cause des cadeaux qui sont royaux,  mais c'est surtout  a dimension politique qui est recherchée. Le pouvoir est sacré s’il est chrétien, le roi céleste est adoré par les rois terrestres dont les mages sont les devanciers.

    Au XIIe s. l’empereur du St Empire découvre les "trois corps saints"à Milan, (on dit qu'ils sont venus de Constantinople où Hélène les avait placés) il les met à Cologne, dont l’archevêque sera désormais celui qui donne couronne impériale

     3 Les éléments messianiques : Une étoile

          Le texte dit "astre" mais tous comprennet "étoile" Laquelle ? Sur la miniature ci dessus :     8 branches = 7 + 1 perfection + 1 = vie nouvelle  , comme les baptistères octogonaux

            Giotto etoile.jpgLa comète de Haley de 1301 est utilis"e par Giotto en  1304

     

    Les Rois Mages suivant l´étoile à sept branches. Le chrisme au-dessus a pour centre cette étoile.jpg




    Mais dans l'Antiquité, le chrisme domine l'étoile à 7 branches , c'est le signe divin qui compte plus que l'étoile . Le chrisme au-dessus a pour centre cette étoile  detailRogier_van_der_Weyden._Retable_de_Middelburg._Les_trois_Mages._Detail._c.1445-1448._Huile_sur_bois._Gemaldegalerie_Berlin_Allemagne._jpeg.jpg

     Les flamands renouent avec tradition du chrisme : enfant étoile de van der Weyden 


     



    4 Les éléments messianiques : Bethléem

           

    manteg18 detail.jpg  bosch copy.jpgbethlem eglise.jpg

    Mantegna, Bosch et mosaïque vénitienne

    La ville n’est pas très visible mais on a plusieurs lieux : soit la grotte, soit l’étable mais aussi l’église et le palais en ruines du paganisme, alors que le texte dit simplement "maison"

     

    Combien de mages ?

          bartolo 4 mages.jpg  

    On trouve 12 mages en Arménie, parfois 2 ,  3 l'emporte vite (selon le nombre des cadeaux) mais encore 4 sur cette image de Taddeo di Bartolo







    Les 3 âges :

    fra angelico.jpg                 Fernandes, Vasco (c. 1480-c. 1543) 2.jpg

     

     

     Fra Angelico et Vasco Fernandez

    Tous le même âge ou les 3 âges de la vie: vieillard, l’homme mûr et jeune imberbe

       D’où viennent les noms ? : Gaspard Melchior et Balthazar chez moine mérovingien VI s. 

    Gaspard  peut être roi indo-parthe

    Melchior  nom assyrien, « mon roi est ma lumière »

    Balthazar « O Bel garde le roi » babylonien

         

    Les 3 continents : selon les 3 fils de Noé,

               Durer5  Mages Durer.jpg

             Japhet Melchior = Europe

             Sem Balthazar = Asie

             Cham Gaspard = Afrique le noir est le plus jeune car Afrique nouveau continent, son apparition dépend des lieux, tardif en Italie,

            


     

    Le roi noir est lié aux autres noirs qui apparaissent dans l'iconographie, précocement en Allemagne , tardivement en Italiegrien detail.jpg

     peinture d’Hans Baldung  Rois et st Maurice (martyr du Valais, soldat de la légion thébaine en  Afrique = noir)

            


    Fernandez indien viseu.jpg

    Avec la découverte Amérique , le chef indien peut devenir un 4e mage, mais cela ne durera pas


      cathédrale de Viseu Portugal

     



     

     Les 3 offrandes

     

    Adoration of the Magi. 5th CE. Early Christian. Cypress wood  detail.jpg    marbre detail.jpgrubens24 det.jpg

     sarcophage, marbre italien, Rubens

    Les cadeaux sont  indifférenciés, puis différenciés au point de devenir des objets de collection

    Quelle signification ? Or, encens et Myrrhe

    dès Irénée IIe s. myrrhe condition mortelle, encens pour Dieu, or pour le roi 

    Puis sens moral Maurice de Sully XIIe : la foi resplendit comme or, l’espérance est la bonne prière qui monte comme l’encens et la myrrhe est la charité dont les bonnes œuvres protègent de la corruption du péché ;

    Chez Luther : or est la miséricorde, l’encens la prière, et la myrrhe la pureté, donc les 3 vertus du bon chrétien

     

    Pour un vrai roi : Quelle adoration ?

     

     

     

    fouquet_01.jpg   Early Byzantine, early 6th century. A BM London.jpg   

      ivoire byzantin,   Fouquet

    D’abord cortège rapide, portent offrandes avec mains voilées, parfois  proskynèse pour le 1er

    Occident : hommage féodal, genou en terre ;

     puis fin XIII le vieux roi baise les pieds de Jésus,  il dépose sa couronne  ensuite 2 à genoux baisant pied et main

        

            

    Le contexte

           Celui du peintre Pierre Breughel : la Hollande du 16ème pieter-bruegel-l-adoration-des-rois-mages.jpg


                  

     L'adoration représentée dans les trés riches heures du Duc de Berry.jpg L’orientalisme imaginé : frères Limbourg, Heures duc de Berry

                     

     




                  

         

    Utilisation historique : Bottiboticelli.jpgcelli toute la famille Médicis : Cosme, ses fils Pierre et Jean, ses petits fils Laurent le Magnifique et Julien, des artistes dont le peintre à gauche dans manteau

                      





    1915 mages_entier_web.gif


     Utilisation politique : propagande Noël 1915 , peinture anonyme française présente au Musée de la Grande Guerre de Péronne, les rois sont Guillaume II , François Joseph et sultan Mehmet V, à droite Reims brûle, à gauche Jeanne d’Arc

     


    Quelques  œuvres

              Jérôme Bosch

    bosch copy.jpgPartie centrale du tryptique de Madrid, vers 1510

    Des arrières plans à la fois réalistes et imaginaires : ville, tours, armées qui se rencontrent

    Une vierge  en majesté, et 3 rois « classiques »

    Références à AT sur objets des rois : sacrifice Abraham en bas à droite, reine de Saba sur vêtement central, hommage d’Abner à David sur boule du roi noir

    Ce qui cloche : les bergers ont peur, ils regardent par effraction

                       3 personnages sortent de l’étable : un « fou »nu cape rouge, plaie à la jambe, derrière lui une trogne et un noir ? et si c’était les rois  « inversés », les forces sataniques déclenchées par la venue du messie  

              

         Arcabas triptyque, église de la Tour du Pin 2001arcaba10.jpg

    Simplicité du groupe Marie Joseph, une jeune Allemande aux pieds nus, un paysan en jean

    Structure classique des 3 rois avec diadèmes, mais l’un fait carnaval, et pourquoi importance du garçon de gauche, avec auréole, la seule

    Référence à l’avenir, l’agneau et les croix imbriquées dans la mangeoire …


    Rubens

    Des hommes regardent , masse anonyme, sombre descendante, tous renfermés. En opposition de jeunes enfnats rayonnants. rubens24.jpg

    3 rois qui se tournent peu à peu, ils sont lumineux mais vont vers une lumière encore plus grande

    Une mère et un enfant bien réels, une tendresse qui est partagée avec le vieillard. Lui adore un enfant qui joue , on est dans un renversement des attitudes et des comportements, intimité et solemnité.

    Dieu se manifeste, épiphanie, par l'enfant, les enfant, comme un Dieu de tendresse

  • LE SERPENT D'AIRAIN

     

    Le serpent d’airain est un texte du Livre des Nombres, cet épisode est réactualisé dans l’évangile de Jean

    Livre des Nombres ch.21 04 Au cours de sa marche à travers le désert, le peuple d'Israël, à bout de courage, récrimina contre Dieu et contre Moïse : « Pourquoi nous avoir fait monter d'Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n'y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Alors le Seigneur envoya contre le peuple des serpents à la morsure brûlante, et beaucoup en moururent dans le peuple d'Israël. Le peuple vint vers Moïse et lui dit : « Nous avons péché, en récriminant contre le Seigneur et contre toi. Intercède auprès du Seigneur pour qu'il éloigne de nous les serpents. » Moïse intercéda pour le peuple, et le Seigneur dit à Moïse : « Fais-toi un serpent, et dresse-le au sommet d'un mât : tous ceux qui auront été mordus, qu'ils le regardent, et ils vivront ! » Moïse fit un serpent de bronze et le dressa au sommet d'un mât. Quand un homme était mordu par un serpent, et qu'il regardait vers le serpent de bronze, il conservait la vie !

    Jean ch.3   Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes?   Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel.  Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé,   afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.   Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.  Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle

    1 Le serpent qui sauve ou Une idole à détruire ?

     

    Enluminures du Moyen Age

        IRHT_149868-p_Tours_1500.jpg    

     Pourquoi un dragon ? Le mot hébreu pour serpent est traduit = serpent ou dragon par la Septante, d’où les images de dragons

    Moïse avec cornes ressemble à Dieu Christ, peut être parce que  dans le désert le peuple proteste contre Dieu et Moïse,  ils sont ensemble. Par contre pas de serpents mortels visibles. On voit l’adoration mais pas de malades ni de guérison

     

     

    mmw_10b23_184r_min destruction serpent.jpgmmw_10b21_035r_min.jpg Adoration par les Judéens puis destruction de l’idole par le roi Ezéchias  au 7ème s.

     

     2d Livre des  Rois 18, 4 Il fit disparaître les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d'airain que Moïse avait fait, car les enfants d'Israël avaient jusqu'alors brûlé des parfums devant lui: on l'appelait Nehuschtan.

     

    Donc ces images exprime la logique de l’Ancien Testament réformateur, la destruction des images idolâtriques

     

    Mais permanence d’une image 

    poitiers_hotel_ville_musee_10_goule.jpgImage1.jpg

     






    La vénération d’un dragon ailé a persisté, ici c’est la  grande goule du Poitou, il était porté aux rogations et la prière devait le vaincre. Dans l’église St Ambroise de Milan, il existe un serpent d’airain donné par l’empereur Byzantin vers l’an 1000

     

    2 De la mort à la vie  Moise et le serpent ou Christ sous la forme du serpent crucifié

     Du plus anecdotique au plus théologique :   

     Guillaume Perrier.jpg

     

    Guillaume Perrier vers 1640

             La mort frappe, la femme invoque et prie mais c’est inutile, le salut est lointain, tout au fond

     

      

     

    rubens.jpg

    Rubens  colère de Dieu, les hommes sont des serpents

              Tau avec serpent d’or, Moïse et Aaron sont à égalité, calmes alors que la foule est agitée, morts et vivants. On voit des Hébreux d’hier nus, les Flamands d’aujourd’hui habillés

    Mouvement des humains est ondulant comme celui des serpents

             Ciel lumière/nuée noire d’où sortent les serpents = Dieu en colère

     

     

             michel ange.jpg

    Michel Ange à la Sixtine   : séparation entre lutte et foi, perte et salut, les 2 serpents sont mis au centre. C’est une image du Jugement dernier

     

     van dyck.jpg

            

     

    Van Dyck    (vers 1620)   les hommes prient

             Serpent semble comme les autres, placé sur bois mort : opposition Vie/mort

             Mouvement de foi des hommes: signe d’adoration, prière par les mains, invocation… ces gestes sont des gestes de foi qui dépassent le signe du serpent, ils sont tournés vers Dieu invisible mais dont la lumière vient de la gauche

     
    Bronzino 09eleono.jpg


    Bronzino , fresque de la chapelle d’Eleonore di Toledo, Florence

    Symétrie générale

     le serpent = la croix sur le calvaire,  le Golgotha, serpent enroulé  

    Opposition bas-haut : la mort , la vie

             Espace courbe : plongée puis remontée, vers le salut

    Gauche-droite : au centre, 2 hommes au prise avec le serpent, l’un combat l’autre fuit

             En haut : personnages de la Renaissance à gauche contre Hébreux à droite = salut hier et aujourd’hui

    Au pied du Tau : Moïse prie et Adam attend

    La lumière vient de derrière, serpent à contre jour

     

    3 Une théologie appuyée

     

    ST denis.JPG

     

     

    vitrail de St Denis

    monstre sur colonne, à droite les Hébreux l’adorent ? mais  il est tombé au sol

    à gauche le Christ  avec la bible ouverte explique et derrière le serpent se profile la croix

    ce qui est étrange c’est le sens de la lecture

     

    holbein_testamenten.jpg


    Holbein 1536, théologie luthérienne

    Cette fois bon sens de lecture

    Le parallélisme entre l’AT et le NT : le serpent d’airain est donc remis à son niveau de mort, il ne fait qu’annoncer la croix salvatrice

     
     

    4 Un symbole universel 

     

     

    hazor 2.JPGCulte du serpent à Canaan   Tell Hazor Galilée du Nord 14-13 ème s av.JC

    Le culte des serpents est antérieur aux Hébreux 

     

     

     


    sumer.jpgLe plus ancien caducée découvert en Mésopotamie date du IIIème millénaire (musée du Louvre). Il est représenté sur un gobelet dit de Gudéa.

           Les deux serpents se croisent en six points, le septième étant au niveau des têtes. Ces sept points correspondent aux sept chakras indiens,  « centres spirituels » ou « points de jonction de canaux d'énergie

     


     -buto-cobra-deesse-5426.gif Pharaon, le souverain d’Égypte, portait l’uræus sur sa tiare. Ce petit serpent était considéré comme symbole de la royauté. Il est le cobra femelle qui a pour fonction de protéger le pharaon contre ses ennemis.
     

     

     

    asclepios.jpg

    Le caducée sert à guérir les morsures de serpents et c'est pourquoi il y a des serpents dessus. ?

    L'emblème d'Asclépios est un bâton court le long duquel s'enroule un serpent. À l'origine, dans la mythologie grecque, il est l'attribut du

    Apollon  offre un bâton à son fils Asclépios. Un jour, Asclépios, voyant un serpent se diriger vers lui, il tendit son bâton dans sa direction. L'animal s'y enroula. Asclépios frappa le sol et tua la bête. Un second serpent apparut soudain, tenant dans sa bouche, une herbe mystérieuse avec laquelle il rappela à la vie l'autre reptile. Asclépios eut alors la révélation de la vertu médicinale des herbes.

     

     benjamin West 1810 The_Brazen_Serpent.jpg

    Benjamin West en 1810 offre une image synthétique de la bible et des autres cultures, il utilise l’image du Laocoon,  statue hellénistique, mais il renverse le groupe

     600px-Laocoön_and_His_Sons.jpg

  • L'ARCHE DE NOE

    Le mythe du Déluge et celui de Noé ont donné une masse de commentaires et d’images  dont nous retenons quelques unes pour leur sens théologique. Mieux vaut d’abord lire le texte, qui est long, répétitif et pas toujours explicite mais indispensable     Genèse ch. 6 à 9

     

    1  Les beatus, une image du salut

    beatus-gerona-ms7-arche-noe_975.jpg


    On appelle Beatus les manuscrits espagnols des Xe siècle et XIe siècle,   où le moine Beatus de Liébana a commenté l'Apocalypse et le texte du déluge.

    Le Beatus de Gerone

    L’image est coupée en 2 : le monde de la mort et celui de la vie.
    En bas la mort où les cadavres flottent ou chutent comme lors d’un  Jugement dernier. Mais l’image se lit de gauche à droite, du corbeau qui mange un cadavre, à l’olivier qui sort de l’eau et permet à la colombe d’apporter son message d’espoir. L’opposition entre corbeau et colombe est donc renforcée et propre à la Bible, car dans l’épopée babylonienne de Gilgamesh qui a fortement servie de modèle au récit biblique, c’est le corbeau qui apporte le bon message.
    En haut , l’arche sorte de boite maison avec ses étages et ses cases. Couleurs et lignes opposent les 2 parties, sur la mort flotte l’arche de vie, celle du salut

    Comparaisons entre les arches des beatus de Gerone et d’Urgell

    beatus-gerona-ms7-arche-noe_975 - Copie.jpg

    beatus-valladolid-valcavado-ms433-f74v.jpg


     Les humains , il devraient être 8 (Noé ses 3 fils et leurs femmes) mais Gerone n’en montre que 7, car c’est le nombre de la perfection , nombre répété de nombreuses fois dans le texte biblique. Quand les 8 sont représentés comme à Urgell, Noé  se dresse comme un Christ ressuscité, car il est le 8ème, sorti du tombeau le 8ème jour (lendemain du sabbat). Plus prosaïquement on voit les femmes voilées, séparées des hommes.

     

     Les étages  devraient être au nombre de 3 mais ils sont ici toujours plus nombreux, les animaux choisis renvoient à un bestiaire en partie symbolique qui provient d’un texte égyptien du 2d siècle, le Physiologos.

             En bas les gros animaux terrestres : le dromadaire est partout présent, l’éléphant souvent, il est vu comme un symbole de chasteté et de fidélité. Mais Gérone met sur le même niveau, un taureau

     Le second étage rassemble des animaux sauvages redoutables à l’homme, ce qui ne veut pas dire négatifs, ainsi le lion, et surtout la panthère, animal christique (après la chasse, elle reste 3 jours dans sa tanière, puis sort exhalant une bonne odeur), l’ours porte un collier… donc des animaux dangereux mais que l’homme peut dominer.

    Le 3ème étage de Gérone porte un couple de singes, des antilopes, tandis qu’Urgell montre des animaux de basse cour, que Gérone met à part

     

    Une nouvelle création mais aussi un nouvel ordre animal car désormais l’homme sera carnivore

     

    2 De la boite au bateau

     

     

    Saint-Savin sur Gartempe, Abbaye St-Savin et St-Cyprien, Peinture de la voute, L'arche de Noe.jpg

     

    A St Savin sur Gartempe, l’arche de Noé  se trouve au milieu des fresques du XI ème s. qui occupent toute la voute romane.

     caedmon.jpg

     On retrouve l’image du salut , qui flotte au dessus des eaux du déluge, l’arche avec les animaux et les hommes, cette fois bien séparés en couples, l’étage intermédiaire, peu visible,  est celui des oiseaux.

     

    Mais que font ces 2 hommes accrochés au flan de l’arche ? Ce sont peut être des géants, des « fils de dieux » ceux dont le texte parle en 6, 1-4. Ce sont peut être des héros de légendes postérieures, les ancêtres de Pantagruel selon Rabelais, des rois qui veulent échapper au déluge et deviennent les serviteurs de Noé selon un texte du Midrash (commentaire juif du Pentateuque).

    Certains y ont vu des anges, mais ceux représentés sur cette enluminure anglaise sont bien différents, ils protègent l’arche, alors que les personnages de St Savin s’y agrippent. A noter sur cette image, la présence de Dieu, sous les trits du Christ, qui ferme la porte comme le dit le texte en 6, 16

     

              

    La principale nouveauté est le bateau ?

      Le mot hebreu est «  tebah » boite, qui vient de « teb » coffre sarcophage, mais désigne aussi la corbeille de Moïse ,

    En grec la traduction de la Septante utilise  « kibotos »  caisse, coffre à linge  

    En latin la Vulgate de Jérôme prend « arca » coffre de la racine « arcere » contenir, idée de protéger, elle utilise le même mot pour l’arche Noé, l’Arche d’alliance et le tombeau du Christ, toujours un écrin de la vie.

    noest Marcellin et pierre.jpg7.JPG

     Mais dans le livre de la Sagesse écrit en grec au 1er s. l’histoire de Noé qui est à nouveau racontée, utilise un autre mot « Xedia »  radeau, et ceci est peut être à mettre en relation avec le fait que ce soit en Egypte au Vème s. qu’apparaisse la première image d’une arche de Noé qui soit un bateau. Cependant les représentations sous forme de boite continuent des catacombes, à St Marc de Venise en passant on l’a vu par les Beatus espagnols.

                   bateau egyptien.JPG              

    croix irlandaise.JPG

    A l’autre bout du monde on trouve des croix irlandaises du Xème s. avec un bateau et à St Savin, c’est bien d’un drakkar qu’il s’agit avec son montage à clin et sa proue monstrueuse (gentille ici puisqu’elle fait de l’œil à l’oiseau). Les artistes romans savent que le drakkar est le meilleur bateau du monde.

    Désormais l’arche sera toujours vue comme un bateau, plus ou moins ventru et plus ou moins surmonté d’une maison .

     

    MEMBERGER.jpg

     Memberger, Kaspar the Elder 1588, Oil on canvas, 124 x 163 cm Residenzgalerie, Salzburg

    hicks2.jpg


     Hicks, Edward ,  1846, oil on canvas, Philadelphia Museum of Art.  

      

    György LEHOCZKY (2).jpg

    György LEHOCZKY 1901-1979 peintre hongrois réfugié en Allemagne

     

    Les 2 premiers représentent l’embarquement, en insistant sur la paix entre les animaux qui devraient se manger entre eux, image paradisiaque , qui ne correspond pas du tout à ce que sera l’après Déluge puisque Dieu y admet la violence de l’homme sur les animaux et entre les animaux. Ch. 9.

    Le peintre allemand représente une joyeuse cohue, alors que Hicks, quaker américain, met beaucoup d’ordre et de solennité dans ce défilé dont les hommes sont quasi absents (juste une silhouette à gauche) . Lehoczky reprend l’image du vaisseau porteur du salut, mais casse les couples , par contre il retrouve les anges présents sur l’image anglaise !

      

    3 Les peintres modernes préfèrent le déluge à l’arche, goût de la violence ? mais violence de qui ?  

     

    Deluge_Hans_Baldung_Grien_1516.jpg

     

    Hans Baldung (1484-1545) peintre élève de Dürer, iI passera la majeure partie de sa vie à Strasbourg.

    Le Déluge est peint vers 1516, ses dimensions sont de 81 x 64 cm, il s'agit d'une peinture à l'huile sur bois qui se trouve actuellement à l'Historisch Museum des Stadt, Neue Residenz Bamberg en Allemagne

     

    LA VIOLENCE est partout   

    Dans le ciel , masse nuageuse,  compacte, sombre, répulsive...

    Dans l’eau où les personnages, hommes, femmes, enfants… bien que dans des situations dramatiques, provoquent plus le dégoût que la pitié ou la sympathie , ils s’agitent , se battent,  les couleurs dans des tonalités fades et froides…  l'impression de grouillement  l’emporte sur toute compassion. Chacun des personnages est seul, nu, et réduit à l'impuissance, usant de moyens de salut dérisoires et personnels.

     

    L’arche est au centre, solide malgré les vagues,  rouge sur l’ensemble froid. On retrouve le coffre, la boîte précieuse bien cadenassée, mais ce pourrait être une maison (et dans ce cas les hommes du bas renvoient aux géants évoqués dans le texte). On ne voit rien de l’intérieur, ni Noé, ni les animaux, ils sont mis à part, ils sont devenus un «trésor » (coffre cadenassé) dont Dieu aurait la clé, et la lumière divine éclair, choisit ce petit reste choisi,  hommes et animaux de demain.

    L’abandon de l’arche-bateau permet de renouer avec les différents sens du mot arche : celle de Noé, celle de Moïse, celle de l’Alliance qui était dans le Temple de Jérusalem… ce signe de l’alliance éternelle entre Dieu et les hommes qu’il sauve des tempêtes, du mal, et qui sera dévoilée à l’Apocalypse.  Comme la peinture date de 1516, on comprend mieux la peinture par le contexte : attente de la fin des temps, scandales et crises de l’Eglise avec les débuts de la Réforme dont le peintre est partie prenante

     

     La violence est humaine et Dieu sauve par l’Alliance hier et aujourd’hui

     

     Changement complet avec ce tableau de Nicolas Poussin (1594-1665).  

    L'Hiver ou  Le Déluge est l’une de ses dernières œuvres, huile sur toile 1,60 m x 1,18 m,   collection du Louvre

      

    poussin deluge.jpg

    IMPRESSION DE CALME PLUS QUE DE VIOLENCE

    Le tableau se lit par de larges plans successifs :  un plan d’eau encadré de rochers, ce premier plan est celui où les personnages évoluent, c’est l’espace narratif.  Ensuite un espace marin, avec dans la brume un gros bateau, trapu, sans mat ni voile, l’arche. L’horizon est occupé par une montagne qui ressemble à un volcan  Le ciel est chargé de lourds nuages sombres et déchiré par un éclair .

     La composition du paysage est structurée par les horizontales. Ces horizontales donnent de la stabilité et créent un sentiment de calme. Quelques obliques ouvrent le paysage en profondeur comme pour un décor de théâtre. Mais deux verticales, soulignent deux équilibres temporaires, celui de la barque centrale redressée par le courant, et celui de la chaîne de vie de la famille à droite.

    Les masses colorées chaudes dominent nettement et  donnent  un caractère positif à un paysage qui par ailleurs est désolé.

    Cette analyse nous oriente vers une vision calme et positive de la scène. Le spectateur voit une  situation  grave mais pleine d’espoir. Une barque se dresse et va se renverser, mais un homme qui est tombé nage déjà fermement pour se sauver et le rivage n’est pas loin. Un homme échappe au flot grâce à son cheval qui nage, et une femme s’appuie sur une planche qui flotte. La barque de droite est solide et est un havre pour l’homme qui y grimpe. Cette barque permet à une famille de rejoindre la terre ferme, l’homme attrape son enfant que la mère lui tend. Ainsi tous semblent trouver un moyen de se sauver. De l’inondation.

    Mais ce que le spectateur voit,  contredit ce qu’il sait par ailleurs.  Le titre renvoie au Déluge, l'eau engloutira le monde,  et se terminera par la mort de tous les hommes et de tous les animaux sauf ceux qui sont sauvés par l’arche de Noé. Or justement, c’est cette arche que l’on voit s’éloigner à gauche, elle est déjà en route, donc tous ceux qui seront sauvés sont à son bord, et tous ceux que nous voyons sont voués à une mort certaine.

     C’est donc une mise en scène subjective, qui permet de susciter une émotion particulière chez le spectateur, la compassion pour les victimes, ce qui est bien contraire à l’esprit du texte, pour qui le déluge s’explique parce que « la terre était pleine de violence  …  tous s’étaient pervertis sur la terre » Gn 6, 11-12

     La vision de l’homme présentée par ce tableau est positive, aucune violence aucune perversion n’apparaît. Les hommes se sauvent sans faire tort à leurs semblables, ils s’entraident et quand la situation semble grave, l’homme de la barque qui avance sous la chute, prie et demande secours à Dieu.

     La violence vient de Dieu, le maître de la création,  est présent  dans la nature, c’est lui fait pleuvoir, c’est lui qui foudroie. On peut en effet supposer que l’éclair qui se dirige vers le fond, foudroie une ville, et que les personnages visibles sont un petit reste, les derniers survivants, pour quelques jours seulement.

     La colère de Dieu envers les hommes semble donc injuste et le choix de sauver Noé et les siens, purement gratuite.

     Mais Poussin représente sur le rocher gauche, un grand serpent qui monte pour fuir les eaux, lui aussi. Le serpent de Gn 3  le  mal et le péché, sont donc bien présents, ils sont cachés mais le cœur de l’homme est perverti et ses bonnes actions ne peuvent le sauver.

     

    Le serpent, l’idée du péché originel viennent-ils donner l’explication, la justification ?
    La prière est elle la seule voie ? Est ce pour cela que l’homme qui implore est placé au centre, qu’il reçoit pleinement la lumière ?  

    La partie gauche est orientée de façon descendante par l’oblique du rocher qui aboutit à la barque qui chavire. C’est la chute au sens propre, et au sens religieux avec le serpent. Mais cette chute se transforme soudainement en ascension, la barque se redresse permettant à l’homme de se dresser vers Dieu, de l’implorer et de se sauver spirituellement.

     Ainsi les deux verticales expriment bien le rapport des hommes à Dieu. Celle de l’homme tendu vers Dieu pour l’implorer et que son compagnon soutient, et celle de la mère tendant son enfant à son époux pour le sauver. Deux visions de la vie humaine face au malheur ? Deux voies de salut ?

    Ou simplement double mouvement qui correspond aux deux moments, aux deux situations des hommes et des barques, quand la barque vogue, il faut vivre et s’entraider, quand la barque chavire, il faut implorer. Succession plutôt qu’opposition.

     Et l’arc en ciel ? l’arc de l’alliance ? il est peu représenté mais Marc Chagall lui donne toute son importance à travers toute l’histoire du Peuple de Dieu

     

     chagall Noe-et-l_Arc-en-ciel.jpg